Commune Racine asbl présente Le champ du Chaudron
un projet Cultivé, Cuisiné et Animé.

Nous réalisons toutes les étapes du circuit de l’alimentation sur le terrain de la ferme du Chaudron à Anderlecht, depuis la production et la récolte jusqu’à la transformation, la vente et la consommation.

Soutenez le lancement de la cuisine en participant au crowdfunding sur Miimosa

Une question ? info@communeracine.be

Pour être informé de la suite :

* champ obligatoire
Je participe

Si vous souhaitez donner un coup de main ...

Le Champ du Chaudron propose un modèle de production et de transformation locale aux activités diverses, intégré dans un maillage environnemental et social, pour accroître la résilience du système alimentaire bruxellois.

Notre projet est de créer un lien fort entre les citoyens des villes et le cycle de l’alimentation.
L’idée centrale est de réaliser au même endroit toutes les étapes du circuit de l’alimentation : de la production et la récolte jusqu’à la transformation, la vente et la consommation.

Le projet, coopératif; entend répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux actuels : nous voulons participer à notre échelle à la transition écologique et au changement progressif de notre modèle alimentaire.

Notre ambition est de connecter les citoyens à leur alimentation, de nourrir la ville de manière durable, et de profiter du formidable pouvoir éducatif et participatif qu’offrent le maraîchage, la cuisine et les activités culturelles.

Nous souhaitons créer un espace démocratique et ouvert, qui se nourrit de la diversité des idées et des publics qui y participent.

La ferme renoue avec la tradition de maraîchage du Neerpede et devient un lien entre la campagne et la ville, en s’inscrivant dans un maillage humain et écologique.

Afin de pérenniser les terres et traiter les sols avec respect, nous appliquerons les principes de la permaculture. Les produits seront transformés sur place et notre cuisine est conçue en accord avec nos principes : utile, pratique, simple, empreinte de traditions et innovante. Il s’agit de travailler à partir de l'existant, avec des produits locaux et la créativité de tous les coopérateurs.

Ambitions

Nourrir Bruxelles

Avoir une production conséquente par une agriculture biologique à taille humaine.
Atteindre une large clientèle et un public bruxellois diversifié par des activités et une communication adéquates.

Terre riche et vivante

Rendre le terrain fertile, riche en biodiversité... et beau !

Viabilité démocratique

Mettre en place une structure de gouvernance démocratique et horizontale, garantir son bon fonctionnement et s'assurer que les objectifs de représentativité soient atteints.
Établir une solidarité réelle et globale entre tous les pôles d'activités (outils d'intelligence collective, gouvernance) et les publics (implications citoyennes).
Proposer une gestion collective du lieu et de ses ressources en accord avec l'idée d'économie politique des "Commons".

Maillage écologique

S'inscrire dans un maillage vert et bleu régional en participant aux projets en cours et en tissant des liens entre eux.

Viabilité du projet

Développer une réflexion et mettre en place des outils concrets pour rendre le projet résilient et durable à long terme au-delà des individus impliqués.

Viabilité économique

Atteindre l'autonomie financière avec la création d'emplois tout en ménageant une mise en place résiliente et durable de la gouvernance et du modèle économique. Dégager des bénéfices et les réinvestir pour remplir au mieux nos objectifs sociaux.

Exemplarité

Avoir une organisation professionnelle du travail et un éventail de services et produits fiables.
Créer des outils pédagogiques réutilisables par le plus grand nombre.

Maillage social

Avoir une base large et solide de participants (coopérateurs, bénévoles, clients, artistes, stagiaires, intervenants, formateurs...).
Développer de nombreuses interactions avec des partenaires variés.
Inclure une dimension culturelle pour toucher un public plus large et diversifié.

Rythme humain

Nous souhaitons favoriser le travail à temps partiel afin d'inclure plus de monde dans le projet.
Trouver une flexibilité qui permette à chacun de s'épanouir dans une activité qui corresponde en quantité et en qualité à ses besoins et envies.

Valeurs

Démocratie

La structure suivra une gouvernance horizontale. Pour cela elle développera une communication transparente, prendra ses décisions par consentement, cherchera à favoriser l’inclusion sociale et sera attentive aux questions de représentativité des minorités. Elle invitera ses acteurs à profiter de la mise en commun des ressources et de leur gestion par des outils d'intelligence collective.

Écologie

Nous entendons par écologie le respect et l'amour du vivant. Les défis sociétaux concernant l’alimentation et l’énergie sont au coeur de la réflexion. Nous souhaitons répondre aux enjeux écologiques par des solutions simples qui s’attacheront à économiser les ressources tout en gagnant en efficacité. Dans la recherche de simplicité (des outils, des technologies, etc.), un effort sera aussi fait pour rendre tous les niveaux de l'organisation et du travail compréhensibles et accessibles à tous.

Résilience

Nous voulons appliquer les grands principes de la permaculture à tous les niveaux : dans l’agriculture, l'aménagement de l'espace mais surtout dans la conception et la mise en place du projet, l'organisation du travail et la gouvernance.

Reliance

Nous attachons une attention particulière aux différentes interactions, synergies participatives et en mouvement permanent entres les partenaires internes et externes du projet. Nous sommes persuadés du bien fondé de créer et entretenir les liens humains aux travers nos différentes activités. Nous pensons que c'est le sens et la finalité qui constitue le lien entre les gens, les activités et les organismes.

Autonomie

Nous pensons que nous pourrons rendre le système et ses éléments autonomes en multipliant les interdépendances. Nous sommes profondément attachés à l’idée que le système doive aller vers une autonomie financière, autant au niveau de ses ressources que dans sa gouvernance. Il s’agit finalement de dépendre de tous mais jamais d'un seul.